Au fil des débats #5-3 | La science selon Jacques Grimault et Patrice Pooyard

Avant de plonger dans ce billet sur la science selon Jacques Grimault (JG) et Patrice Pooyard (PP), je dois faire un aveu. Je ne connais presque rien d’eux et n’ai entendu parler d’eux qu’une ou deux fois avant que le duo zététicien de la Tronche en Biais (TeB) n’ait l’idée de …

Plus | More

Factuellement correct #5-4b | Confusion entre race et racisme, science et morale

Dans un billet précédent, je constatais que l’écrivain François Rachline opérait une confusion entre race, espèce et sous-espèce dans un édito récemment publié sur Slate.fr. Je me demandais notamment s’il était possible de combattre le racisme en ne comprenant pas la notion de « race » et je concluais que non. Il …

Plus | More

Factuellement correct #5-4 | Comment combattre le racisme sans comprendre la notion de race?

Comment combattre le racisme sans comprendre la notion de race? C’est la question que je me pose en lisant cette tribune de François Rachline, écrivain et universitaire, publiée dans Slate.fr sous le titre: Vaccinons-nous contre le racisme et ne laissons passer aucun dérapage. En effet, le paragraphe suivant m’a littéralement fait tousser et aura probablement le même effet sur toute personne un tant soit peu soucieuse de précision:

 

Ainsi, par exemple, les chevaux appartiennent à la race chevaline, mais une jument qui copule avec un âne (lequel relève des équidés, comme les chevaux, les onagres et les zèbres, mais n’appartient pas à la même race que les chevaux) ne mettra jamais bas. Des tigres copulant avec des lions pourront mettre au monde des individus, mais ceux-ci ne seront jamais féconds. Autrement dit, dans l’ordre des mammifères, il existe de nombreuses espèces, avec des sous-groupes appelés races. Celles-ci sont une subdivision de l’espèce zoologique, constituée par des individus réunissant des caractères communs héréditaires. Mais ce concept est inapplicable aux êtres humains, qui forment une seule espèce, c’est-à-dire «un ensemble d’individus interféconds et donnant naissance à des individus fertiles». La propriété des hommes est précisément de déborder tout sous-groupe par leur aptitude universelle à une interfécondité fertile.

 

RaceS chevalineS: Il n'y a pas UNE race chevaline, mais plusieurs, qui distinguent entre eux les chevaux, en fonction de critères utilitaires et esthétiques. Mais, ils appartiennent tous à la même espèce: Equus caballus. [Cliquer sur l'image pour l'agrandir]

RaceS chevalineS: Il n’y a pas UNE race chevaline, mais plusieurs, qui distinguent entre eux les chevaux, en fonction de critères utilitaires et esthétiques. Mais, ils appartiennent tous à la même espèce: Equus caballus. [Cliquer sur l’image pour l’agrandir]

Bref, il confond race, espèce et sous-espèce, sans compter qu’il semble se référer à une taxonomie complètement inconnue, pour laquelle les « mammifères » constitueraient un ordre, comprenant des espèces dont les races seraient des sous-groupes. On ne saurait faire une plus grosse confusion. Or, on peut légitimement se demander comment il espère vacciner qui que ce soit contre le racisme avec une vision aussi peu claire de ce que désigne le terme « race ». Plus | More

Factuellement correct #6-1 | Nouvelle séquence pour les anti-OGM

Marche contre les OGM et Monsanto

Il y a une semaine a eu lieu une nouvelle « Marche mondiale contre Monsanto ». En 2013, j’avais publié un billet qui passait au crible la tribune publiée à l’occasion de cette nouvelle journée annuelle sur HuffPost par Corrinne Lepage, avocate, militante anti-OGM, ancienne ministre française de l’environnement et ancienne députée européenne écologiste. En effet, celle-ci cumulait un certain nombre de mythes à propos de Monsanto et des OGM et il était donc intéressant de pouvoir les démonter tous en même temps. J’ai décidé de recommencer l’exercice, parce qu’en deux ans, mine de rien, le discours a passablement évolué. Plus spécifiquement, il reflète un changement d’angle d’attaque chez les anti-OGM qui se rendent compte qu’ils sont en train de perdre complètement la bataille de la science, malgré la prouesse médiatique de Gilles-Eric Séralini, son camarade en blouse blanche, et leurs tentatives répétées de disqualifier les autorités ainsi que les institutions scientifiques. Ils tentent donc aujourd’hui de circonscrire le débat au terrain juridique, concernant essentiellement les question des brevets et des droits des consommateurs. Et comme Mme Lepage est avocate, elle y est donc évidemment bien plus à l’aise, sans compter que la rhétorique n’a pas de secrets pour elle.

Plus | More