Following the debate threads #13 | Agriculture and contamination: can #GMO really contaminate #organic crops?

A couple of months ago, the Genetic Literacy Project published an article that particularly illustrates the complete disconnect between what science tells us about nature and how political rhetoric portrays it. Entitiled Myth busting on ‘contamination’: GMO farms’ halo effect often protects organic farms, it takes a swipe at the use of the word “contamination” in discussions about the possibility for genetically engineered (GE) and non-GE crops to grow in the same region. Here are the main arguments summarized in 3 points: Plus | More

Au fil des débats #7-2 | Avaaz et la désinformation totale sur le glyphosate

Mardi soir, j’ai reçu un email de l’organisation Avaaz demandant à ses membres de donner un dernier coup de pouce financier pour obtenir la victoire dans son combat contre le glyphosate et Monsanto. Bien que ce ne soit pas le premier message de propagande totalement incorrecte que je reçois de …

Plus | More

Commentaire à chaud #11-1 | Mise au Point sur Monsanto ou mise au pilori?

Dimanche 28 juin 2015, l’émission de la RTS 1, Mise au Point, nous proposait un sujet sur la tentative de rachat de Syngenta par Monsanto. Celle-ci inquièterait énormément en Suisse parce que Monsanto a une réputation plus que sulfureuse et que certains craignent qu’en engloutissant Syngenta, la multinationale ne parvienne à mettre la main sur l’ensemble de la filière agrochimique. Le reportage, supposé nous expliquer d’où vient cette sombre réputation, va en réalité tout faire pour la justifier et la renforcer en donnant essentiellement la parole à des militants anti-OGM, en roue libre, qui nous répèterons la même sempiternelle propagande anti-Monsanto. Plus | More

Commentaire à chaud #11 | Comment distinguer un colza OGM d’un colza “normal”

Hier soir, un reportage diffusé au 19:30 m’a beaucoup amusée. Il concerne les mesures prises par la Suisse pour éviter toute contamination du territoire par des semences OGM qui pourraient s’échapper des wagons de train les transportant qui passent notamment par la gare de Bâle. Il nous est expliqué que deux fonctionnaires doivent inspecter de près les voies ferrées 3-4 fois par an pour s’assurer qu’aucun plant de colza OGM n’aient pu y germer, ces plantes étant rigoureusement interdites dans notre pays. Comment s’y prennent-ils? Et bien, ils répandent du glyphosate un peu partout autour de la gare, puis ils viennent arracher à la main tout ce qui a survécu au désherbant! Plus | More