Commentaire à chaud #2-4 | Pour juger les gens, lisez leurs textes sacrés?!

A family Bible, from 1859.  (cc) David Ball, 2006 (Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported). Source: Wikimedia.

A family Bible, from 1859. (cc) David Ball, 2006 (Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported). Source: Wikimedia.

Il paraît que pour comprendre les actes des terroristes islamistes, il suffirait de s’en référer au Coran.  D’ailleurs, il faudrait juger les musulmans en général, non par leurs actes, mais uniquement en fonction de ce qui est écrit dans le Coran.  Du moins, c’est ce que prétendent nombre d’experts auto-proclamés (après seulement une lecture du bouquin), à l’instar de Mireille Vallette. Oui, encore elle. Or, l’islam étant intrinsèquement terroriste, comme le prouveraient les quelques 500 passages violents du Coran recensés ici, qui constitueraient le message principal de cette religion (selon Sam Harris), même les millions de musulmans qui vivent parmi nous parfaitement pacifiquement, respectent nos lois et nos coutumes et sont bien intégrés dans nos sociétés, même eux, donc, seraient en réalité des grenades au repos n’attendant qu’ à être dégoupillées par le nouveau Calife! Boum! Plus | More

Fil d’Ariane #4 | La faute aux musulmans

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, de plus en plus de voix montent dans l’espace public pour sommer les musulmans, tous les musulmans, quelle que soit leur implication religieuse et leur origine nationale, de dénoncer haut et fort les dérives commises par une minorité d’intégristes et de fanatiques au nom de l’Islam. Cette injonction s’accompagne d’un véritable chantage qui laisse entendre aux musulmans de Suisse et d’autres pays européens (et nord-américains d’ailleurs) qu’ils ne peuvent espérer être traités comme n’importe quels autres citoyens à moins de montrer constamment patte blanche, voire d’abjurer leur foi. Sinon, les muuslmans dits “modérés” ne pourront que s’en prendre à eux-mêmes si une partie de l’opinion publique continue de les dénigrer et de se défouler sur eux. En d’autres termes, si nombre de nos concitoyens non-musulmans ont abandonné toute rigueur intellectuelle et se laissent aller à une ridicule paranoïa raciste et anti-musulmane, au point de ne plus savoir distinguer entre un citoyen lambda et des fanatiques, ce n’est pas de leur faute! Non, c’est celle des musulmans, sans aucune distinction! Comme modalité de déresponsabilisation, c’est drôlement commode!

Plus | More