Commentaire à chaud #8-2 | Préserver nos intérêts des réfugiés, mais quels intérêts?

Sa famille avait une ferme, des maisons, des voitures. «Il ne reste plus rien, tout a été détruit, souligne le jeune homme. Je ne demande pas l’aumône. Les Européens savent que nous sommes un peuple travailleur. A l’école, comme à l’université, j’ai étudié l’Europe des Lumières, la construction de l’Union européenne, son attachement aux droits de l’homme. Comment peuvent-ils nous rejeter comme ça ?» –Mohamed Jarosha, interviewé par Maria Malagardis, Envoyée spéciale à Idomeni. Reportage: «S’il le faut, je mourrai noyé sous la pluie à Idomeni», Libération, le 15 mars 2015.

Oui, comment? Et tout cela, supposément pour préserver nos intérêts! Il paraît qu’il faudrait faire preuve d’un pragmatisme rationnel et dépassionné! Mais, on peut me dire ce qu’il y a de pragmatique et de rationnel à repousser ainsi des réfugiés qui fuient les horreurs de la guerre et des massacres terroristes et à les abandonner à leur sort dans la boue??

N'oubliez pas de haïr les réfugiés pendant que vous installez votre crèche de Noël

N’oubliez pas de haïr les réfugiés pendant que vous installez votre crèche de Noël, pour célébrer un couple de Moyen-Orientaux qui cherchaient désespérément un abri!

Et on peut savoir quels types d’intérêts est-ce que l’on cherche à préserver de la sorte?

Quand même pas l’Europe (judéo-)chrétienne, ou bien?? Si c’est cela, alors, je crois que certains ont raté pas mal de cours de catéchisme, notamment ceux portant sur le message central du Christ quant à l’obligation de compassion et à l’aide que l’on doit aux plus faibles et précaires! N’est-ce pas les Évangiles qui disent que quiconque refuse son aide à un malheureux, refuse le Christ lui-même?? Je suis athée (ou du moins agnostique…je n’ai pas encore décidé), mais je trouve ce message parfaitement censé et logique! Du coup, en l’occurrence, je me fiche de savoir si Jésus a vraiment existé ou pas! D’ailleurs, les églises chrétiennes sont souvent les premières à accueillir les réfugiés! Non, je ne suis pas en train de faire un plaidoyer en faveur des églises, mais c’est un fait et on le constate notamment en Grèce, quoi que l’on puisse reprocher à l’église orthodoxe grecque très puissante et riche!

Alors? On peut savoir quels intérêts?

L'immigrant - réfugié de Schrödinger

Le paradoxe de l’immigrant-réfugié de Schrödinger: Il vous pique votre travail, tout en étant simultanément trop paresseux pour travailler!

Pas ceux des chômeurs et des précaires européens, quand même? Non, parce qu’il faut le dire: ceux qui invoquent maintenant la nécessité d’aider d’abord « nos pauvres » avant de venir en aide au reste du monde semblent ne réaliser leur existence que lorsque l’on parle des budgets et des mesures nécessaires à l’accueil et à l’intégration socio-professionnelle des réfugiés! Le reste de l’année, la majorité de ces Tartufes sociaux passent leur temps à se plaindre que nos Etats sont trop dépensiers et que les bénéficiaires de prestations sociales sont pour la plupart des assistés, voire carrément, des abuseurs en puissance (pour reprendre la vulgate d’une certaine UDC), qu’il faudrait absolument responsabiliser en réduisant au maximum toutes leurs aides!

Par ailleurs, pour les précaires et les chômeurs qui pensent sincèrement que leur situation s’améliorera si on claque la porte au nez des réfugiés (et même de tous les étrangers), je me permets alors de leur demander pourquoi on devrait alors les aider? Au nom de quoi? Parce qu’ils ont payé des impôts? Alors, pas forcément. Je connais pas mal de gens qui n’ont jamais payé le moindre impôt de leur vie, tout simplement parce qu’ils n’ont jamais gagné assez pour pouvoir être imposés! Mais, même s’ils en ont payé, et alors? La plupart des gens paie des impôts, cela ne donne pas directement droit à quoi que ce soit! Les impôts ne sont qu’un moyen d’alimenter un pot commun gérer par l’Etat pour financer des infrastructures et services considérés comme relevant du bien commun. Par ailleurs, ces réfugiés, en travaillant chez nous paieront aussi des impôts! En fait, en amenant du sang frais et de nouvelles forces, ils contribueront aussi au financement des retraites, en danger à cause d’une démographie déclinante!

Sans compter qu’on pourrait expulser tous les étrangers (réfugiés, expats, frontaliers, etc.) de nos contrées, cela ne résoudrait cette gross part du chômage qui est dûe au décalage total entre les compétences demandées par l’économie et celles que nombre de demandeurs d’emplois sont en mesure de fournir. En fait, il y a de bonnes chances que ces réfugiés qui, en quittant tout et en se lançant à corps perdu dans un périple dont ils n’avaient aucune certitude de sortir vivants, aient développé un sacré sens de entrepreneuriat et soient donc bien plus prêts que nous autres, Européens empâtés par 70 ans de confort d’après-guerre, à s’investir dans la création d’entreprises et donc d’emplois!

Alors, on peut savoir quels intérêts?

Notre sécurité? Mais en quoi ces réfugiés mettraient notre sécurité en danger? Parce qu’ils sont musulmans? Une bonne partie est chrétienne ou yézidie! Et même les musulmans parmi eux, tout conservateurs qu’ils puissent éventuellement être concernant les mœurs du fait du conservatisme général des sociétés dont ils sont issus (ce qui vaut aussi pour leurs concitoyens chrétiens ou yézidis, pas forcément des parangons de modernité en la matière), ne sont pas des djihadistes qui chercheraient à nous faire la guerre. D’ailleurs, pour l’instant, les auteurs d’attentats en Europe étaient tous….des Européens. Certes, ils étaient issus de l’immigration, mais pour quelques milliers d’individus prêts à passer au djihadisme, combien de millions d’autres qui n’ont aucune intention belliqueuse ou même totalitaire?? De fait, en Europe, notre sécurité quotidienne est bien plus menacée par la violence au sein des familles, des chauffards récidivistes, des gens négligents avec leurs matériels informatiques et qui ouvrent n’importe quelle pièce jointe dans leurs emails ou donnent leur mot de passe au premier email ressemblant à un message de leur banque, etc! Et ai-je parlé de la résurgence des milices d’extrême-droite qui n’hésitent pas à brûler des centres pour réfugiés? En fait, même si l’intégration des réfugiés ne sera évidemment pas facile, ils ne représentent certainement pas le premier et plus immédiat risque pour nos sécurités nationales! 

 Alors, on peut savoir quels intérêts?

Ouvrir les frontières aux réfugiés

Logo of the S.O.S. People Before Borders campaign. This is an Amnesty International campaign across Europe, also known as When you don’t exist. The campaign calls for the human rights of migrants, refugees and asylum-seekers in Europe and at its borders. http://www.whenyoudontexist.eu/

Les traditions? Lesquelles? Quand même pas le machisme et le patriotisme mythomane à deux ronds?? Non, parce que là, les détracteurs des réfugiés peuvent être rassurés, ces traditions sont presque universelles! Et du coup, ils n’ont aucune raison de se plaindre de l’islam! Dans sa version intégriste et archaïque, il correspond parfaitement aux traditions défendues par nombre de nos champions de l’anticonformisme conservateur! Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on a vu des Frères Musulmans rejoindre les opposants au mariage civil pour tous ou à la déconstruction des inégalités de genre en France en 2014-2015! Bon, je comprends que l’arrivée de musulmans laïcs, progressistes et adeptes des Droits Humains puissent leur faire peur….aussi peur que tous les libéraux humanistes et progressistes bien de chez nous! Mais, ça ce n’est pas trop le problème actuellement. On est en démocratie et il faudra bien qu’ils s’habituent à vivre avec un discours libéral humaniste, comme nous avons dû apprendre à supporter leurs rhétoriques abjectes. 

Alors, on peut savoir quels intérêts??

Ces réfugiés ne sont pas des vermines, ni des pestiférés, mais pratiquement des héros qui méritent une médailles d’or pour avoir eu le courage d’entreprendre un tel périple et y avoir survécu, tout cela, pour venir en Europe! Au lieu de flipper comme des poulets sans tête, nous devrions nous sentir honorés et flattés que tant de gens rêvent de venir sur notre continent pour participer à son futur! 

Ariane Beldi

Assise à la fois sur un banc universitaire et sur une chaise de bureau, une position pas toujours très confortable, ma vie peut se résumer à un fil rouge: essayer de faire sens de ce monde, souvent dans un gros éclat de rire (mais parfois aussi dans les larmes) et de partager cette recherche avec les autres. Cela m'a ainsi amené à étudier aussi bien les sciences que les sciences sociales, notamment les sciences de l'information, des médias et de la communication, tout en accumulant de l'expérience dans le domaine de l'édition-rédaction Web et des relations publiques. Adorant discuter et débattres avec toutes personnes prêtes à échanger des points de vue contradictoires, j'ai découvert quelques recettes importantes pour ne pas m'emmêler complètement les baguettes: garder une certaine distance critique, éviter les excès dans les jugements et surtout, surtout, s'astreindre à essayer de découvrir le petit truc absurde ou illogique qui peut donner lieu à une bonne blague! Je reconnais que je ne suis pas toujours très douée pour cet exercice, mais je m'entraîne dur….parfois au grand dame de mon entourage direct qui n'hésite pas à me proposer de faire des petites pauses! Je les prend d'ailleurs volontiers, parce qu'essayer d'être drôle peut être aussi éreintant que de réaliser une thèse de doctorat (oui, j'en ai fait une, incidemment, en science de l'information et de la communication). Mais, c'est aussi cela qui m'a permis d'y survivre! Après être sortie du labyrinthe académique, me voici plongée à nouveau dans celui de la recherche d'un travail! Heureusement que je m'appelle Ariane!

Laisser un commentaire (les commentaires sont modérés) | Leave a comment (comments are moderated)