Commentaire à chaud #2-4 | Pour juger les gens, lisez leurs textes sacrés?!

A family Bible, from 1859.  (cc) David Ball, 2006 (Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported). Source: Wikimedia.

A family Bible, from 1859. (cc) David Ball, 2006 (Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported). Source: Wikimedia.

Il paraît que pour comprendre les actes des terroristes islamistes, il suffirait de s’en référer au Coran.  D’ailleurs, il faudrait juger les musulmans en général, non par leurs actes, mais uniquement en fonction de ce qui est écrit dans le Coran.  Du moins, c’est ce que prétendent nombre d’experts auto-proclamés (après seulement une lecture du bouquin), à l’instar de Mireille Vallette. Oui, encore elle. Or, l’islam étant intrinsèquement terroriste, comme le prouveraient les quelques 500 passages violents du Coran recensés ici, qui constitueraient le message principal de cette religion (selon Sam Harris), même les millions de musulmans qui vivent parmi nous parfaitement pacifiquement, respectent nos lois et nos coutumes et sont bien intégrés dans nos sociétés, même eux, donc, seraient en réalité des grenades au repos n’attendant qu’ à être dégoupillées par le nouveau Calife! Boum!

Maintenant, étonnement, nous devrions nous abstenir de faire le même raisonnement avec les chrétiens. Paraît-il, parce qu’ils sont persécutés dans plusieurs pays, notamment…..Or, pourtant, la Bible contient, tenez-vous bien, près de trois fois plus de passages violents que le Coran! Alors quoi? Comment se ferait-il que les chrétiens auraient échappé à la malédiction de la lecture littérale et étriquée de leurs textes et pas les musulmans? Ah oui, parce que le Coran serait la parole de Dieu et donc incréé?

Bon, alors, outre que pour la plupart des chrétiens intégristes et fondamentalistes, quelle que soit leur obédience (en tous cas, pour les fondamentalistes protestants et les intégristes catholiques), la Bible EST bien la parole de Dieu incarnée, il se trouve que, justement, ces chrétiens-là ont eux aussi le nez solidement collé au texte, sans aucun recul critique! A tel point qu’ils arrivent à maintenir contre vents et marées que l’Univers et la Terre ont été créés en 6 jours, il y a 6500 ans, et que la première femme a été façonnée à partir d’une côte du premier homme, ce qui justifierait aussi de traiter toute femme en simple appendice complémentaire de l’homme! Et tenez-vous bien, ils ne se contentent pas de le lire dans leurs textes…..ils le font. Ouep, ils agissent bien en conséquence de leur interprétation étriquée et souvent ridicule de la Bible! Si, si.

th_FSM3dAlors, je veux bien juger les musulmans uniquement à l’aune de leurs « textes sacrés », mais alors, je ferais de même avec tous les croyants de toutes les religions. Et faudra pas vous étonner si je commence à demander à tout le monde de me rassurer d’avance sur leurs intentions!

Ariane Beldi

Assise à la fois sur un banc universitaire et sur une chaise de bureau, une position pas toujours très confortable, ma vie peut se résumer à un fil rouge: essayer de faire sens de ce monde, souvent dans un gros éclat de rire (mais parfois aussi dans les larmes) et de partager cette recherche avec les autres. Cela m'a ainsi amené à étudier aussi bien les sciences que les sciences sociales, notamment les sciences de l'information, des médias et de la communication, tout en accumulant de l'expérience dans le domaine de l'édition-rédaction Web et des relations publiques. Adorant discuter et débattres avec toutes personnes prêtes à échanger des points de vue contradictoires, j'ai découvert quelques recettes importantes pour ne pas m'emmêler complètement les baguettes: garder une certaine distance critique, éviter les excès dans les jugements et surtout, surtout, s'astreindre à essayer de découvrir le petit truc absurde ou illogique qui peut donner lieu à une bonne blague! Je reconnais que je ne suis pas toujours très douée pour cet exercice, mais je m'entraîne dur….parfois au grand dame de mon entourage direct qui n'hésite pas à me proposer de faire des petites pauses! Je les prend d'ailleurs volontiers, parce qu'essayer d'être drôle peut être aussi éreintant que de réaliser une thèse de doctorat (oui, j'en ai fait une, incidemment, en science de l'information et de la communication). Mais, c'est aussi cela qui m'a permis d'y survivre! Après être sortie du labyrinthe académique, me voici plongée à nouveau dans celui de la recherche d'un travail! Heureusement que je m'appelle Ariane!

Laisser un commentaire (les commentaires sont modérés) | Leave a comment (comments are moderated)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.