Au fil des débats #5 | Mobiles, wifi, antennes : les ondes vont tous nous tuer… ou pas.

See on Scoop.itEpistemology | Epistémologie 2.1.

Plusieurs articles publiés sur Rue89 sont venus accréditer récemment l’idée selon laquelle les ondes électromagnétiques auraient un effet néfaste sur la santé.

 

 

Commentaire d‘Ariane Beldi:

Voici un excellent article par deux contributeurs réguliers à la revue Science & pseudo-sciences, concernant ce que Steven Colbert, l’humouriste américain du Colbert Nation, appelle une « maladie textuellement transmissible »: la paranoïa pseudo-scientifique au sujet de certaines technologies courantes, telles que les ondes électro-magnétiques et les antennes qui les émettent.

L’article est particulièrement intéressant pour ce qu’il souligne, en les illustrant bien, les nombreuses confusions que les gens font fréquemment autour de notions et de démarches scientifiques: corrélation et relation de causes à effets, raccourcis intellectuels, biais de confirmation, dissonnance cognitive, etc.

Il montre ainsi que le refus de questionner des témoignages, certes de bonne foi mais généralement totalement erronés, peut mener à des décisions absurdes, comme de classer les ondes des téléphones portables et du wifi dans la catégories « possiblement cancérigène » aux côtés du café et des légumes au vinaigre! Il illustre aussi comment la parole scientifique peut être tour à tour instrumentalisée, lorsqu’elle semble aller dans le sens de l’idéologie des militants, et rejetée, au prétexte que ses énonciateurs ne peuvent qu’être des vendus aux intérêts capitalistes et bourgeois, lorsqu’elle les contredit. C’est ainsi que certains articles scientifiques sont montés en épingles, tandis que ceux qui viennent les infirmer par la suite sont purement ignorés. Pire, des articles rétractés pour manque de rigueur scientifique, voir pour fraude, peuvent continuer d’être cités comme autant de parole d’évangile! Tout cela génère naturellement une incroyable confusion autour du travail des chercheurs et de leurs méthodes.

C’est pourquoi de tels articles rendent un véritable service de salubrité publique!

See on www.rue89.com

Ariane Beldi

Assise à la fois sur un banc universitaire et sur une chaise de bureau, une position pas toujours très confortable, ma vie peut se résumer à un fil rouge: essayer de faire sens de ce monde, souvent dans un gros éclat de rire (mais parfois aussi dans les larmes) et de partager cette recherche avec les autres. Cela m'a ainsi amené à étudier aussi bien les sciences que les sciences sociales, notamment les sciences de l'information, des médias et de la communication, tout en accumulant de l'expérience dans le domaine de l'édition-rédaction Web et des relations publiques. Adorant discuter et débattres avec toutes personnes prêtes à échanger des points de vue contradictoires, j'ai découvert quelques recettes importantes pour ne pas m'emmêler complètement les baguettes: garder une certaine distance critique, éviter les excès dans les jugements et surtout, surtout, s'astreindre à essayer de découvrir le petit truc absurde ou illogique qui peut donner lieu à une bonne blague! Je reconnais que je ne suis pas toujours très douée pour cet exercice, mais je m'entraîne dur….parfois au grand dame de mon entourage direct qui n'hésite pas à me proposer de faire des petites pauses! Je les prend d'ailleurs volontiers, parce qu'essayer d'être drôle peut être aussi éreintant que de réaliser une thèse de doctorat (oui, j'en ai fait une, incidemment, en science de l'information et de la communication). Mais, c'est aussi cela qui m'a permis d'y survivre! Après être sortie du labyrinthe académique, me voici plongée à nouveau dans celui de la recherche d'un travail! Heureusement que je m'appelle Ariane!

Laisser un commentaire (les commentaires sont modérés) | Leave a comment (comments are moderated)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.