Commentaire à chaud #4 | Le flou intégral de la notion de « civilisation chrétienne » et les obsédés des racines européennes

Trêve de digression, revenons à cette «Journée de l’Europe», qui tombe cette année pile sur le jeudi de l’Ascension, férié un peu partout sur ce continent de civilisation chrétienne. (Marie-Hélène Miauton, 10 mai 2013, LeTemps.ch | La mode des Journées)

Globe_transAh bon? Et c’est quoi la civilisation chrétienne? Que je sache, cette notion ne désigne aucune réalité historique ou archéologique bien définie. Il n’existe même pas de fiche Wikipédia pour la décrire! Le flou qui entoure ces notions de civilisation chrétienne ou occidentale (les deux étant généralement utilisées de manière équivalente) est parfaitement illustré par cette fiche Wikipédia en français et celle en anglais, renvoyant tantôt à l’Europe de l’Ouest (donc, jusqu’à l’Autriche), tantôt à une civilisation gréco-romaine antique (donc surtout le pourtour de la la Méditerranée) ou à une Europe chrétienne (inclus l’Europe de l’Est et la Russie), ou à l’Occident (Europe + Amérique du Nord, et des portions d’Amérique du Sud ainsi que l’Australie), etc. Et je ne parle pas de la fiche Wikipédia pour la « Société occidentale« , qui la conçoit comme le résultat d’un mélange d’héritages multiples, issus des cultures gréco-romaines antiques, judaïques et chrétiennes, oubliant au passage la contribution arabo-musulmane, mais il paraît que c’est la dernière mode politiquement incorrecte! Enfin, cet oubli est réparé dans la fiche sur l’histoire de la civilisation occidentale, à laquelle renvoie la précédente, mais dont le titre indique que mêmes les termes sont interchangeables, puisque l’on parle parfois d’Europe, de l’Ouest, de l’Occident, de société ou de civilisation! Bref, ce sont des mots-valise dans lequel chacun met ce qu’il veut et comprenne qui pourra!

Il faudrait aussi peut-être rappeler à Mme Miauton que le christianisme, tout comme le judaïsme et l’islam, est une religion née au Moyen-Orient et qu’elle a donc été importée en Europe. Si elle tient à ce point aux origines ethno-culturelles européennes, alors elle devrait plutôt se préoccuper de ce qui est advenu des religions païennes qui étaient pratiquées par les populations du continent depuis des millénaires lorsque les tenants du christianisme au Moyen-Age les ont presque totalement extirpées, au pire par la violence la plus barbare, au mieux, en assimilant et en neutralisant complètement certains de ses éléments symboliques et rituels. De fait, les obsédés des racines religieuses et culturelles de l’Occident/Ouest/Europe/Civilisation-Société judéo-chrétienne ou chrétienne feraient mieux de se poser la question de la signification d’éléments tels que le lapin et les œufs de Pâques ou les sapins et Pères Noël, sans parler des fêtes des morts, etc., au lieu de geindre constamment sur l’indifférence croissante des populations des pays d’Europe aux dogmes et rituels chrétiens.

Dumque, si nous voulons être vraiment précis et exhaustifs concernant les grands courants religieux qui ont façonné les sociétés européennes, il faudrait vraiment parler de civilisationS pagano-judéo-christo-islamo-sécularisteS…au pluriel!

Ariane Beldi

Assise à la fois sur un banc universitaire et sur une chaise de bureau, une position pas toujours très confortable, ma vie peut se résumer à un fil rouge: essayer de faire sens de ce monde, souvent dans un gros éclat de rire (mais parfois aussi dans les larmes) et de partager cette recherche avec les autres. Cela m'a ainsi amené à étudier aussi bien les sciences que les sciences sociales, notamment les sciences de l'information, des médias et de la communication, tout en accumulant de l'expérience dans le domaine de l'édition-rédaction Web et des relations publiques. Adorant discuter et débattres avec toutes personnes prêtes à échanger des points de vue contradictoires, j'ai découvert quelques recettes importantes pour ne pas m'emmêler complètement les baguettes: garder une certaine distance critique, éviter les excès dans les jugements et surtout, surtout, s'astreindre à essayer de découvrir le petit truc absurde ou illogique qui peut donner lieu à une bonne blague! Je reconnais que je ne suis pas toujours très douée pour cet exercice, mais je m'entraîne dur….parfois au grand dame de mon entourage direct qui n'hésite pas à me proposer de faire des petites pauses! Je les prend d'ailleurs volontiers, parce qu'essayer d'être drôle peut être aussi éreintant que de réaliser une thèse de doctorat (oui, j'en ai fait une, incidemment, en science de l'information et de la communication). Mais, c'est aussi cela qui m'a permis d'y survivre! Après être sortie du labyrinthe académique, me voici plongée à nouveau dans celui de la recherche d'un travail! Heureusement que je m'appelle Ariane!

Laisser un commentaire (les commentaires sont modérés) | Leave a comment (comments are moderated)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.