Dans le labyrinthe d’Ariane #3 | Arrêtez de regarder les séries télé à la chaîne! | Slate

See on Scoop.itMass Culture | Culture de masse

Loin d’être le meilleur moyen de rattraper son retard sur une œuvre qui compte déjà plusieurs saisons ou de s’immerger dans un univers, cela détruit ce qui fait l’intérêt même d’une série.

ArianeBeldi commente l’article

L’article date un peu, mais je le reprends quand même parce qu’il est sur la même longueur d’onde que ma thèse. J’ai en effet travaillé sur la manière dont l’édition DVD d’une série TV peut la transformer en oeuvre audiovisuelle à part entière, en la détachant totalement de sa matrice médiatique originelle, la télévision et sa logique de rendez-vous collectif ainsi que de programmation commerciale. Et il apparaît qu’une petite partie de mon corpus tend vraiment vers cette forme de réception des séries, tandis que le reste considère le DVD comme une simple prolongation de l’expérience TV, permettant essentiellement de s’affranchir de la grille horaire et d’avoir une expérience individuelle à sa convenance plutôt que collective. Pour le premiers, la série éditée en DVD devient un ensemble cohérent qui forme un tout indissociable, tandis que pour les seconds, elle demeure un récit épisodique qui s’écoule selon un certain rythme à respecter. Cette fracture semble aussi apparaître dans cet article entre l’auteur qui veut respecter le format de ce type de narration (la segmentation en épisode et en saisons) et les personnes qu’il critique ainsi que certains commentateurs qui ne voient pas pourquoi ils devraient absolument respecter cette segmentation temporelle.

See on www.slate.fr

Ariane Beldi

Assise à la fois sur un banc universitaire et sur une chaise de bureau, une position pas toujours très confortable, ma vie peut se résumer à un fil rouge: essayer de faire sens de ce monde, souvent dans un gros éclat de rire (mais parfois aussi dans les larmes) et de partager cette recherche avec les autres. Cela m'a ainsi amené à étudier aussi bien les sciences que les sciences sociales, notamment les sciences de l'information, des médias et de la communication, tout en accumulant de l'expérience dans le domaine de l'édition-rédaction Web et des relations publiques. Adorant discuter et débattres avec toutes personnes prêtes à échanger des points de vue contradictoires, j'ai découvert quelques recettes importantes pour ne pas m'emmêler complètement les baguettes: garder une certaine distance critique, éviter les excès dans les jugements et surtout, surtout, s'astreindre à essayer de découvrir le petit truc absurde ou illogique qui peut donner lieu à une bonne blague! Je reconnais que je ne suis pas toujours très douée pour cet exercice, mais je m'entraîne dur….parfois au grand dame de mon entourage direct qui n'hésite pas à me proposer de faire des petites pauses! Je les prend d'ailleurs volontiers, parce qu'essayer d'être drôle peut être aussi éreintant que de réaliser une thèse de doctorat (oui, j'en ai fait une, incidemment, en science de l'information et de la communication). Mais, c'est aussi cela qui m'a permis d'y survivre! Après être sortie du labyrinthe académique, me voici plongée à nouveau dans celui de la recherche d'un travail! Heureusement que je m'appelle Ariane!

Laisser un commentaire (les commentaires sont modérés) | Leave a comment (comments are moderated)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.